Lettre à France

fik008

J’admire le travail de 2Fik dans l’espace public et le regard souple, souriant, que les habitants de Montréal posent sur lui. J’ai l’impression sourde qu’une telle performance ne pourrait avoir lieu dans les rues de Paris. Mon identité n’est pas nationale, certe et je n’ai jamais brandi ma francitude comme une quelconque raison d’être fière. Ma nationalité est un hasard dont le sens me pose de plus en plus de problèmes. De loin, grâce à la joie vivifiante que le geste de 2Fik offre à ma pupille, je questionne mes frontières : C’est bon cher pays, on a compris que tu étais virile, mais n’est-il pas risqué de transformer tes symboles en objets raidifiés ?

Je rêve de voir Les Identitées Meurtrières, d’Amin Maalouf, au programme des lycées…

« Chacun d’entre nous devrait être encouragé à assumer sa propre diversité, à concevoir son identité comme étant la somme de ses diverses appartenances, au lieu de la confondre avec une seule, érigée en appartenance suprême, et en instrument d’exclusion, parfois en instrument de guerre. Pour tous ceux, notamment, dont la culture originelle ne coïncide pas avec celle de la société où ils vivent, il faut qu’ils puissent assumer sans trop de déchirements cette double appartenance, maintenir leur adhésion à la culture d’origine, ne pas se sentir obligés de la dissimuler comme une maladie honteuse, et s’ouvrir parallèlement à la culture du pays d’accueil. » Amin Maalouf.

fik2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s