Espace au NON

daria1001
Daria Deflorian dessinée par Michel Miche.

 

Daria Deflorian et Antonio Tagliarini lisent beaucoup ensemble. Ils aiment Byung-Chul Han entre autres.

Dans Ce ne andiamo per non darvi altre preoccupazioni ils se questionnent sur comment sortir de ce merdier. Comment s’arrêter nous-même ?

La mort est-elle une forme de résistance face au royaume de l’activité ?

À travers leur regard sur la crise, Deflorian et Tagliarini cherchent à trouver le point de rupture, où l’être humain se brise. Être nous-même notre propre employeur. L’horreur est intégré, assimilé. La marchandisation est totale. Prie l’entrepreneur. L’auto-entrepreneur est un nouveau dieu en puissance “Nous vivons dans un grand magasin. Le monde est devenu un grand magasin avec des choses à consommer rapidement. Des choses qui remplissent tant le ciel que la terre.”

daria2002
Daria Deflorian dessinée par Michel Miche.

 

A propos de Ce ne andiamo per non darvi altre preoccupazioni de Daria Deflorian et Antonio Tagliarini au FTA 2016…

 

Les gorgones sont ouvertes aux commentaires, elles apprécient aussi les courriers à lesgorgonesdufta@gmail.com : elles se feront un plaisir de vous lire, vous répondre où vous publier sous forme de carte blanche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s