Une île flottante : Chuter… ou ne pas chuter

ile015

La saleté sous le verni inpeccable, le ridicule sous l’intérieur mondain, les tics sous la bonne tenue, le non-sens sous la belle construction grammaticale, le serpent sous la poche de pantalon, le cafard sous la tasse de thé, le sang sous les riches toilettes, la peau de banane sous l’argenterie, des premiers rôles sous le personnel de maison, du vide sous la luxuriance, une dame en rouge fantôme perdu dans le quotidien bourgeois, des âmes de faussaires sous des tableaux de maîtres, un faux festin empaillé, une fausse fin, des fausses impros, des faux-semblants… Une île flottante absurde grime le réalisme et séduit lourdement, sans vraiment conclure.

 

 

 

Les gorgones sont ouvertes aux commentaires, elles apprécient aussi les courriers à lesgorgonesdufta@gmail.com : elles se feront un plaisir de vous lire, vous répondre où vous publier sous forme de carte blanche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s