Les trois sœurs

gorgones.jpgElles ne sont jamais venues mais elles ont en tête les récits de leur sœur ainée, Médusine. Eurillette et Sthéno sont jeunes, inexpérimentées donc prêtes à tout, leurs yeux ne savent pas encore mais ils sont déjà de feu. L’impatience palpite dans les veines et rythme l’attente.

Sthéno aime les mots. Elle aime le son des mots, leur articulation parfois accidentée, leur accentuation, accélération, les trébuchements de la tessiture et les murmures qui fracassent. Elle enregistre la matière mot comme une érosion dont elle veut conserver le souvenir. La matière mot n’a pas de frontière administrative, elle n’a pas de papier, elle ne se limite pas à l’angle de la scène. Elle est diffuse, elle a mille voix, mille langues, c’est une architecture très complexe, très solide, son émotion ne s’effondre pas, ses réflexions ne croulent pas sous les titres de gloire. La matière mot est une pulsion.

Eurillette rêve d’images, de corps désarticulés, dérangés, débraillés, dégenrés. Elle capture le mouvement, l’impulsion, la trace de gestes résistants ou d’envolées ludiques. Elle jette un œil curieux dans l’embrasure d’une porte, goûte aux préparatifs, aux doutes, à l’exercice sans cesse repris, aux étirements fatigués des danseuses.Comme Médusine, les deux sœurs aiment l’éphémère immortel du théâtre. Elles acceptent d’être agacées, énervées, agitées, quand ces sensations fortes ne se diluent pas dès la sortie de salle.

Elles aiment être poursuivies longtemps par le fantôme tragique. Elles parcourent le temps sans vouloir reconnaitre sa finitude. Elles savent comme 48 h peuvent être très longues. Comme 14 jours peuvent ne durer qu’une poignée de secondes. Elles traversent les âges sans avoir d’horloge en tête. Elles seront à l’heure de tous les instants offerts.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s