Carte blanche à Nayla Naoufal

Nayla Naoufal

Au FTA, j’ai rencontré des millions de corps : les corps sensoriels, les corps virtuoses, les corps-tableaux, les corps-plasticine, les corps-territoires, les corps  jusqu’au-boutistes, les corps queer, les corps sonores, les corps cliniques, les corps primitifs, les corps hilares, les corps sous perfusion, les corps-mémoires, les corps qui faisaient de la trampoline dans une montagne de vêtements, les corps narratifs, les corps qui reçoivent, les corps qui courent d’un théâtre au QG à un théâtre, les corps qui offrent des fleurs à Momo-Christian, les corps qui parlent (parfois trop), les corps qui boivent des coups, les corps qui lisent Médusine, et tant d’autres. Ils étaient tous poétiques, « à vous du fonds du cœur ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s