Estamira.

tauberbach.estamiraElle dit qu’elle n’est pas d’accord avec la vie. Son interlocuteur est un écran ironique qui lui demande si elle est sûre de ce qu’elle raconte.

Elle vit dans une décharge. Elle se sent bien ici. Elle a fait de son corps un manifeste cabossé. Un organisme de résistance.

Sous ses pieds une montagne de vêtements pour matérialiser les détritus. Des vêtements comme des emballages vides, des vêtements morts et rejeté en marge. Quels fantômes ont-ils pu habiller ?

« Sous chaque sépulture gît une partie de l’histoire mondiale » nous dit Estamira qui semble tout à fait OK avec les laissés pour compte.

Des mouches bourdonnent. C’est la putréfaction et la Charogne de Baudelaire : « …On eût dit que le corps, enflé d’un souffle vague / Vivait en se multipliant / Et ce monde rendait une étrange musique / Comme l’eau courante et le vent… ».

De l’agglomérat de tissus, des corps se détachent, se désarticulent, avant de retourner se fondre dans ce matériau mouvant.

Il y a du refoulé ici. Il y a le cru et le brutal. Des gestuelles pornographiques et des bouches muselées par une peinture noire et mutilante.

Il y a une volontaire à la marginalité et des sensibilités qui se contorsionnent pour exploser leurs carcans. Nier le monde et refuser catégorique de se nier soi-même.

Il y a des chants vibratoires des paroles percussives et des déformations musicales.

La décharge, c’est tout autant un allégement qu’un coup de feu. C’est se libérer du monde avec violence. La décharge, c’est le lieu où l’on jette, où l’on rejette, c’est l’espace que le regard refoule.

Se décharger du monde comme on se décharge d’une faute.

Informations sur le spectacle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s