EN TOURNANT LES PAGES

LA CHAMBRE ANÉCHOÏQUE - Jean-Sébastien Lourdais

Que revendique le filtre de cette couverture zébrée ?
Des yeux barrés de noir face à un rideau non encore levé.
Des stries lumineuses comme un écran qui dissimule tout autant qu’il pare.
Quelles émotions sont gardées au secret sous ce rectangle noir ?
Que protège-t-on d’une identification trop facile ?
Brouiller pour conserver l’anonymat ou pour attiser l’attente ?
Ou alors observer ne suffirait pas, il faudrait se jeter à corps perdu et dérouter les sens : cacher le regard pour ne pas oublier qu’on peut voir de partout.
A corps perdu, Christian Lapointe se jette. Des fleurs, nous lui apporterons des fleurs pour saluer la folie presque orgueilleuse de son geste.

Je tourne une page, un rideau de fer se soulève sur des jambes nues armées d’escarpins verts.
Ceci n’est pas un striptease.

Ceci est peut-être une autorisation à l’erreur. Et on se prête à rêver d’un théâtre de l’imperfection. Si LA PERFECTION est plastique, régulière, commerciale, on veut des gestes titanesques, gratuits et beaux jusque dans leurs déliquescences et leurs états de fatigue. Des gestes qui n’ont pas de prix, si ce n’est celui d’une fleur.

« Liquidation !!!, 50 % rabais », sous cette injonction à la bonne affaire, deux flèches initialement pointées vers le sous-sol désignent soudainement un groupe de personnes : Ironie du point de vue et de la perspective du cliché. Avec Plaza, on se prête à rêver d’un théâtre qui s’extirpe de ses zones de confort pour agripper le quotidien et ne laisser personne à moins 50 %. Un théâtre qui ne braderait pas, qui offrirait.

Plus loin c’est la profusion baroque de corps cabrés et d’étoffes éparpillées, c’est encore des visages floutés, la pudeur de mains sur un visage bouleversé, une cascade de fils de cuivre et un homme qui semble s’y perdre.

« Nous sommes des labyrinthes de réalités et de fictions » dit Tiago Rodrigues.

Si nous sommes des labyrinthes, il n’y a plus aucune raison d’avoir peur des détours…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s